Tout sur pantoon

Collaboration entre Pantoon SA & Benes+ SA

Le lundi 11 mai, Pantoon et Benes ont signé une lettre d'intention consacrant le début bien avancé d'une collaboration stratégique. Les deux entreprises fournissent le marché du print & sign.

Pantoon crée FormID

Le distributeur Pantoon vient de lancer FormID à Temse. Cette nouvelle société se spécialise dans la fourniture d'équipements pour l'impression 3D, le dessin technique et d'ingénierie et la gravure laser.

La filiale française de Van Genechten a été liquidée

VG Goossens, une filiale française du groupe belge Van Genechten Packaging, située à Marcq-en-Baroeul (Lille), a été liquidée au tribunal de commerce Grand Lille le 4 septembre. Le candidat repreneur n'a pas eu les ressources financières suffisantes pour la reprise. Ce sont 127 salariés qui perdent leur emploi.

Akopi investit dans un système laser Infinity

Akopi, une imprimerie numérique située à Mol, vient d'investir dans un système de marquage et découpe laser SEI Infinity 3550. Fournie par la société Pantoon, la machine doit entrer en service début mars.

Van Genechten acquiert les 50 % restants dans JSC VG Kvadra Pak

Van Genechten, le plus grand fabricant indépendant d'emballages en carton pliant, a acquis les 50 % qui lui manquaient dans la société JSC VG Kvadra Pak. L'entreprise détient donc 100 % des parts. La firme rachetée, qui a son siège à Riga (Lettonie), est l'un des principaux fabricants d'emballages des Pays Baltes.

Albe de Coker reprend Goekint Graphics

Goekint Graphics, à Ostende, a trouvé un repreneur. L'entreprise, placée en continuité au mois de mai, a été rachetée par l'Anversois Albe De Coker. Une issue qui permet de sauver 36 des 48 emplois.

Pantoon distribue Sei

La société Pantoon de Tamise va distribuer les systèmes de découpe laser de l'Italien Sei, dont les machines peuvent être utilisées pour la découpe des supports rigides et épais (secteur de l'enseigne), du papier et des étiquettes (secteur graphique).

Ferag lance Tapefix

Ferag lance Tapefix, une alternative à la mise sous film ou sous enveloppe papier pour l'expédition postale.

L'imprimerie Goekint à l'abri de ses créanciers

L'imprimerie Goekint, à Ostende, se cherche un repreneur. L'entreprise a demandé au tribunal du commerce de la mettre à l'abri de ses créanciers et a obtenu un délai de trois mois, qui pourrait encore être prolongé. Goekint occupe environ 50 personnes.