Début novembre, Xerox a fait une offre à 33,5 milliards de dollars à HP, qui l'a rejetée, la jugeant " insuffisante ". HP a aussi émis des doutes sur la bonne santé financière de Xerox. HP a en même temps clairement indiqué que des discussions exploratoires étaient en cours avec Xerox depuis un certain temps et que la porte restait ouverte pour une combinaison des deux entreprises - éventuellement sous la forme d'un rachat de Xerox par HP. En réaction à cette fin de non-recevoir et à ce qu'il a appelé une " vaine tactique dilatoire ", John Visentin, CEO de Xerox (photo), a envoyé à HP une missive sous forme d'ultimatum : si HP ne se me met pas de bonne grâce autour de la table ce lundi, une offre hostile sera adressée aux actionnaires.

HP, dont la capitalisation boursière est trois fois supérieure à celle de Xerox, est encore le plus gros exposant annoncé à la Drupa où la firme occupera la totalité du Hall 17. Xerox a de nouveau réservé un emplacement au Hall 8A, à côté de Fujifilm. Le divorce entre les deux a été rendu officiel fin octobre, après l'échec des plans de fusion intégrale l'année dernière.