Tout sur xerox

A travers ce partenariat, Lab9 Pro veut rendre la presse numérique six couleurs Iridesse accessible aux clients des petites et moyennes imprimeries grâce à une solution web-to-print. L'intégrateur entend aussi rapprocher les graphistes et les imprimeurs.

Septante ans après la toute première édition de 1951, la Drupa se trouve dans l'obligation de se réinventer sous la forme d'un évènement virtuel. On verra la semaine prochaine si le salon pourra confirmer en ligne sa réputation de plus grand rendez-vous mondial de l'industrie graphique.

Fuji Xerox s'appelle désormais Fujifilm Business Innovation. La rupture du partenariat avec Xerox permet à l'entreprise de déployer aussi des activités sur les marchés européen et américain.

Chaque lundi, nous vous informons des faits marquants qui se sont déroulés au sein de l'industrie graphique via l'e-newsletter NG Express. Nous vous présentons un condensé des moments forts de cette année.

Xerox a annoncé une série d'innovations dans le domaine de l'impression de production. Parmi celles-ci, diverses améliorations technologiques d'imprimantes existantes, ainsi que de l'intelligence artificielle et des fonctions d'automatisation destinées à en augmenter la vitesse et la productivité. L'annonce été faite à la faveur d'un évènement virtuel.

À partir de fin octobre, Messe Düsseldorf, l'organisateur du salon, présentera une " Drupa preview " virtuelle en avant-goût de la Drupa 2021. La " Messe " dit voir dans cette formule hybride un complément aux salons physiques.

Xerox et Bobst avaient déjà annoncé en juin qu'ils ne participeraient pas à la Drupa 2021. Depuis, d'autres constructeurs incontournables du segment de l'impression offset ont emboîté le pas.

Elles étaient prêtes à briller de mille feux sur les différents podiums de la Drupa. Qui ça ? Les presses feuilles à jet d'encre de Canon, Fujifilm, Komori, Landa, Konica Minolta et Xerox. Notamment, car d'autres nouveaux acteurs, dont Ricoh, s'étaient également annoncés dans ce segment avec de nouvelles machines. Le salon ayant été reporté pour cause de pandémie de coronavirus, ces presses numériques n'auront peut-être pas eu leur heure de gloire. Mais il en faudra plus pour empêcher l'essor de cette nouvelle génération.

Le report de la Drupa à avril 2021 pour cause de pandémie de coronavirus donne l'occasion aux exposants de reconsidérer leur participation. En tout état de cause, deux participants en ont d'ores et déjà tiré les conclusions : Xerox et Bobst ne viendront pas l'année prochaine à Düsseldorf.

"Dans le cadre de l'escalade de la pandémie Covid-19, Xerox se doit d'accorder la priorité à la santé et à la sécurité de ses collaborateurs, de ses clients, de ses partenaires et de toutes les personnes proches par rapport à d'autres activités, dont la proposition de reprendre HP", peut-on lire dans un communiqué du CEO et vice-président John Visentin.

Après des mois passés à déjouer les tentatives de rachat acharnées de Xerox, HP semble vouloir inverser les rôles. HP rejette la proposition de Xerox, mais se montre disposée à discuter d'une possible combinaison " qui crée de la valeur pour les actionnaires de HP, et qui serait positive pour le plan stratégique et financier de HP ".

Innovation et disruption. Une nouveauté éclipse l'autre. Tous les quatre ans, la Drupa nourrit les plus folles espérances. Mais qu'advient-il au final de ces démonstrations de haute technologie, annonces de lancement et développements promis ? Le soufflé retombe bien souvent - ce qui peut avoir des conséquences sur la concrétisation de vos plans d'avenir.

La Drupa 2020 débute dans cinq mois environ. Pas encore de véritables primeurs à se mettre sous la dent, mais tout de même assez pour nourrir une présélection. Un coup-d'oeil sur le plan d'occupation (provisoire) révèle des changements intéressants. Sortez donc des sentiers battus et adaptez votre itinéraire à travers les différents halls.

La saga Xerox-HP se poursuit. Xerox a d'ores et déjà sécurisé 24 milliards de dollars auprès de différentes banques en vue de financer l'acquisition, mais HP continue de snober une offre jugée sous-évaluée.

Le centre de R&D d'Aubagne, dans le Sud de la France, où Impika développe une nouvelle technologie jet d'encre sous la bannière de Xerox, mettra la clef sous le paillasson avant Noël. Xerox avait racheté le pionnier français du jet d'encre en 2013 dans le but de rattraper son retard dans le domaine.

L'investisseur Carl Icahn (qui détient des parts dans les deux entreprises) a qualifié la proposition de rachat de HP par Xerox de " no-brainer ". Les pourparlers entre les deux parties se poursuivent malgré tout dans une atmosphère tendue. Xerox pose à présent un ultimatum et agite la menace d'une offre d'achat hostile.