Tout sur Rainer Hundsdörfer

Heidelberg rêvait certainement d'une approche de la Drupa 2020 plus réjouissante. Avec l'annonce de nouvelles presses, naturellement. Et des succès à relater sur le marché du jet d'encre. Et aussi le compte rendu d'une transition réussie vers les services pilotés par base de données. Mais il en est allé tout autrement.

Cette image est peut-être l'illustration la plus bouleversante de l'état du monde graphique : en lieu et place de la chaude effervescence de la Fespa, la sobriété glaciale d'un hôpital de campagne. Loin d'accueillir la foule des exposants et visiteurs, les grandes salles de la Feria de Madrid se sont remplies la semaine dernière de centaines de lits d'hôpitaux destinés à accueillir les patients atteints du coronavirus.

Avec le départ d'Ulrich Hermann, cheville ouvrière du modèle d'abonnement d'Heidelberg, le constructeur de presses semble se livrer à une réorganisation au sommet. Devant cette situation, le quotidien allemand Handelsblatt a produit une analyse au vitriol évoquant " le leader mondial du marché qui s'autodétruit ".

Masterwork, fabricant chinois de machines notamment de découpe, de dorure à chaud et de pliage-collage, a l'intention de prendre une participation de 8,5 % dans Heidelberg. Le constructeur allemand de presses d'imprimerie se réjouit de pouvoir partir à la conquête du marché chinois de l'emballage avec le concours de ce nouvel actionnaire stratégique.