Le capital-investisseur américain OpenGate Capital vient de finaliser le rachat de Kongsberg Precision Cutting Systems (PCS). OpenGate Capital avait racheté le spécialiste des tables de découpe numériques à Esko à la fin de l'année dernière.

Il s'agit d'une collaboration originale entre l'enseigne spécialisée dans la cuisine japonaise Sushi Shop et Polaroid Originals, célèbre pour ses appareils photo instantanés. A travers ce partenariat inédit, les magasins Sushi Shop proposent une boîte remplie de sushis qui reprend les nuances vives caractéristiques de la marque Polaroid.

Avec " Home Office Printer ", Ricoh Belgium lance une nouvelle formule d'abonnement qui étend le modèle du print " As-a-Service " aux télétravailleurs. Ainsi peuvent-ils bénéficier des mêmes facilités d'impression que dans les bureaux de l'entreprise.

La proposition du Parti populaire socialiste danois (SF) d'introduire un autocollant " OUI " se heurte à l'opposition de Grakom, la fédération nationale de l'industrie de la communication graphique. Un tel système d'opt-in pour la boîte aux lettres menacerait la survie des médias locaux et coûterait des emplois, et ce sans avoir le moindre effet positif pour l'environnement, argumente Grakom.

La grande majorité du Parlement européen soutient le " droit à la déconnexion ". L'association faîtière de l'industrie graphique Intergraf pense qu'une éventuelle législation européenne en la matière peut avoir un effet positif pour l'imprimé.

Fuji Xerox s'appelle désormais Fujifilm Business Innovation. La rupture du partenariat avec Xerox permet à l'entreprise de déployer aussi des activités sur les marchés européen et américain.

Les Éditions Érasme/Averbode, que l'on connaît pour leurs publications périodiques à destination de la jeunesse comme Doremi(ni), Bonjour et Tremplin, lancent Studio Averbode, un nouveau concept destiné à aider le monde de l'entreprise à mieux se connecter avec les enfants et les adolescents. Studio Averbode propose des jeux, des packages éducatifs et des visites d'entreprise pensés sur mesure pour la jeunesse.

Les chefs d'entreprises graphiques d'Allemagne renouent avec l'optimisme après un creux en début d'année. Bien que la troisième vague de coronavirus s'annonce, l'indicateur du climat des affaires a augmenté de 3,6 % en mars. Il dépasse ainsi pour la première fois le niveau de l'an dernier depuis le début de la pandémie.

La perte de chiffre d'affaires subie par les entreprises belges du fait de la crise du coronavirus a de nouveau légèrement diminué, revenant de 10 % en février à 9 % en mars. La tendance est également perceptible dans le secteur graphique, où les chiffres sont toutefois nettement plus négatifs que la moyenne : de -18 % en février à -16 % en mars. Ainsi ressort-il de l'enquête mensuelle de l'ERMG (Economic Risk Management Group) au sein de la BNB.

Le dépliant promotionnel de la chaîne de supermarchés Carrefour n'est plus uniquement diffusé sur papier en France, mais aussi via Whatsapp et Facebook Messenger. Et depuis décembre, on le trouve également sur YouTube. L'expérience est un tel succès que la Belgique aura probablement très bientôt son tour.

Le géant du folder Em. de Jong prend une participation minoritaire dans Print.com. Dans le mouvement inverse, l'imprimeur en ligne devient actionnaire minoritaire de l'imprimerie Kampert-Nauta, filiale d'Em. De Jong. Cette prise de participation réciproque s'inscrit dans la tendance au resserrement des liens entre entreprises de production et plates-formes en ligne. " L'objectif principal était de garantir la capacité de production ", a expliqué Marco Aarnink, directeur de Print.com.

La crise du coronavirus laisse aussi des traces dans les résultats de Koenig & Bauer. Le constructeur de presses d'imprimerie a vu son chiffre d'affaires reculer de plus de 17 % en 2020, à 1 milliard d'euros. L'EBIT a lui aussi basculé dans le rouge, avec -68 millions d'euros contre un bénéfice de 70 millions un an plus tôt.