Tout sur AGFA-GEVAERT

La confiance revient chez Agfa après un an de " défis liés à la pandémie ". L'entreprise prévoit d'enregistrer une " progression sensible " au cours de la deuxième moitié de l'année, si ce n'est que : " une reprise totale de la demande de produits d'offset n'est pas attendue. " Le Groupe se dit dès lors prêt à envisager diverses " options stratégiques " pour cette division.

Face à une " diminution notable " de la demande de plaques offset, Agfa réorganise sa solution Offset Solutions. L'intention est de loger les activités séparément, dans une " structure et organisation juridiquement indépendante au sein du Groupe Agfa-Gevaert ".

Agfa se réjouit de son premier trimestre, clos sur un chiffre d'affaires pratiquement stable de 538 millions d'euros et un bénéfice brut en légère baisse. Le revenu des activités offset est en recul, et celui du jet d'encre, en hausse.

Le chiffre d'affaires du groupe par rapport au troisième trimestre de 2017 s'inscrit en baisse de -9,1 %. Celui d'Agfa Graphics recule de -9,6 %. Les moteurs de croissance ont bien performé.

Agfa-Gevaert annonce un chiffre d'affaires en recul de -10 % au T2 2018 par rapport au T2 2017, un bénéfice net de 6 millions d'euros et une dette financière nette de 55 millions d'euros. Agfa Graphics reste confrontée à ses défis sur le marché du prépresse.

Le groupe Agfa-Gevaert fait état pour son T1 2018 d'une baisse de son chiffre d'affaires (-6,7 %) par rapport au premier trimestre de 2017. Le bénéfice net de 7 millions d'euros est comparable à celui du T1 2017. Les forts effets de change et la décision de rationaliser le portefeuille prépresse d'Agfa Graphics ont pesé sur le chiffre d'affaires. Hors effets de change, la baisse du chiffre d'affaires serait restée limitée à -1,3 %.